• Les vagues du silence

    Oula! De retour après une longue pose! Normal, à cause de ce virus ma ordi a quelques petits problèmes en ce moment ... enfin bon^^ passons aux choses vraiment intéressantes ...(et en plus c'est du deux en un!^^)

    Colma

        "Il fait nuit. Je suis seule, égarée sur l'orageuse colline. Le vent souffle dans les montagnes. Le torrent roule avec fracas de rochers. Aucune cabane ne me défend de la pluie, ne me défend, moi, qui suis abandonnée, sur l'orageuse colline.
        Ô lune! Sors de tes nuages! Paraissez, étoiles de la nuit! Que quelque rayon me conduise à l'endroit où mon amour repose des fatigues de la chasse, son arc détendu à côté de lui, ses chiens haletants autour de lui! Faut-il, faut-il que je sois assise ici seule sur le roc au-dessus du torrent aux vagues enchevêtrées! Le torrent et l'ouragan mugissent. Je n'entends pas la voix de mon amant."

    Ryno

        "Le vent et la pluie sont apaisés, le zéphir est serein, les nuages se dissipent ; l'inconstant soleil, en fuyant, éclaire la colline de ses derniers rayons ; la rivière coule toute rouge de la montagne dans la vallée. Doux est ton murmure, ô rivière! mais plus douce la voix que j'entends. C'est la voix d'Aplin ; il fait entendr eun chant funèbre. Sa tête est courbée par l'âge et son oeil rougi par les pleurs. Alpin, excellent chanteur! pourquoi, seul sur la silencieuse colline, pourquoi gémis-tu comme un coup de vent dans la forêt, comme une vague sur le rivage lointain?"


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :